Acteurs du réemploi

Le fonds réemploi, c’est pour bientôt

Le fonds réemploi, c’est pour bientôt

Chez ecosystem, le réemploi et la réutilisation des appareils électriques, en partenariat avec l’économie sociale et solidaire, est plus qu’une tradition, c’est une part de l’ADN de l’entreprise. En 2022, avec l’arrivée du fonds réemploi, nous nous mobilisons pour augmenter le volume et la qualité du gisement d'appareils qui seront mis à la disposition d’un plus grand nombre d’acteurs du réemploi.

Depuis 2007, nous soutenons le réemploi issu principalement d'une collecte effectuée par les acteurs de l'économie sociale et solidaire (cas du réseau Emmaüs qui reçoit les dons de particuliers). En ce qui concerne la réutilisation, ce sont environ 25 000 tonnes d'appareils (gros électroménager essentiellement), issus de la reprise à l'achat par les distributeurs, que nous mettons chaque année à disposition de la Fédération d’entreprises Envie. Nous versons par ailleurs aux acteurs de l'économie sociale et solidaire un soutien financier annuel d’environ 6 millions d’euros. Avec l’adoption de la loi AGEC (anti-gaspillage pour une économie circulaire) et l’arrivée du fonds réemploi début 2022, notre engagement auprès des acteurs du réemploi va prendre une nouvelle dimension.

Fonds réemploi : quels nouveaux objectifs ?

Grâce à un dispositif d’approvisionnement en gisement de bonne qualité, nous espérons atteindre d’ici 2027 un taux de réemploi cible de 50% des appareils.

Cela permettra de répondre aux besoins de nouveaux acteurs qui, sous réserve de répondre à des critères de référencement, auront accès aux gisements d'appareils collectés par les distributeurs, les déchèteries mais aussi via d’autres solutions de collecte directe auprès des habitants. L’enjeu principal consiste donc à mettre en place un système équitable pour tous, permettant d’augmenter à la fois le volume et la qualité du gisement mis à disposition.

Quelles seront les conditions pour être référencé ?

Pour nous, la qualité et la sécurité des opérations réalisées sur les appareils électriques revendus aux consommateurs sont primordiales. Par ailleurs, il importe que les acteurs déclarent à la filière les volumes prélevés, les volumes effectivement remis en état et qu’ils remettent à la filière les appareils irréparables pour qu'ils soient dépollués et recyclés sous forme de matières premières. Il existe donc un certain nombre de conditions à remplir avant d’être référencé comme membre du réseau ecosystem

Ces critères de référencement font actuellement l’objet de groupes de travail et devraient s’organiser autour de 7 grandes catégories pour lesquelles chaque candidat devra fournir les justificatifs demandés : administratif, légal et juridique – politique RSE – qualification, formation  - qualité-technique – business model – parcours bénéficiaires – proximité.

Le calendrier et les modalités précises de candidature seront communiqués prochainement.