Journée internationale des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques)

13 oct. 2020

Journée internationale des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques)

La quantité de DEEE générés dans le monde, et plus particulièrement la part importante de leur trafic, sont un véritable fléau pour l’environnement et la santé.

Chacun peut se mobiliser pour lutter contre, en adoptant les bons gestes. Il s’agit d’une part de moins jeter d’appareils électriques et d’autre part de leur assurer une fin de vie conforme à la réglementation. Cela passe notamment par la sensibilisation des enfants, valorisée cette année à l’occasion de la 3e journée internationale des DEEE.

Des DEEE en constante hausse

Un nombre record de 53,6 millions de tonnes de DEEE ont été générées dans le monde en 2019, en hausse de 21 % en seulement cinq ans, selon le Global E-waste Monitor 2020.

On estime que d’ici 2030 le nombre atteindra 74 millions de tonnes !

Une majorité de DEEE mal traités

Le Global E-waste Monitor 2020 indique que seulement 17,4 % des DEEE mondiaux ont été collectés et correctement recyclés en 2019.

Cela signifie que 44,3 millions de tonnes de DEEE ont été soit mis en décharge, soit commercialisés illégalement et traités de manière non conforme aux normes. Pourtant, 71 % de la population mondiale est couverte par la réglementation sur les DEEE.

Il en résulte une perte énorme de matières qui auraient pu être réutilisées et de graves problèmes de santé et d’environnement par le biais de l’export illégal de déchets vers les pays en développement.

Recycler c’est protéger 

En moyenne chaque foyer européen contient 72 équipements électriques dont 11 cassés ou inutilisés
Réparation, don à un proche ou encore don à une association permettent de redonner une utilité au  appareils remisés.
En 10 ans, on va passer de 7,5kg à 9 kg par personne et par an de DEEE
Pour moins jeter, il faut privilégier l’entretien, la réparation et le don de ses appareils
Le trafic de DEEE implique souvent le travail d'enfants. Ils inhalent des fumées toxiques et ont la peau brulée par des produits chimiques
Pour ne pas alimenter le trafic de DEEE, faites les bons gestes et ayez recours aux filières de recyclage agréées !
Un appareil électrique peut être réparé et réutilisé. Cela permet de réduire l'impact environnemental et de créer des emplois
Faire réparer et donner, c’est protéger l’emploi et faire preuve de solidarité
Si les déchets électriques sont jetés n'importe comment des substances dangereuses contaminent les sols polluent l'eau et entrent dans la chaîne alimentaire.
Recycler c’est protéger la santé et l’environnement
En 2019 le recyclage du fer, de l'alu et du cuivre des DEEE en Europe a permis d'éviter l'émission de 15 millions de tonnes de CO2
Recycler c’est protéger les ressources naturelles mais aussi le climat

Les DEEE dans le monde en chiffres >>

Mobilisons-nous

Chacun d’entre nous est le point de départ d’une chaîne vertueuse. Chacun a le pouvoir de produire moins de déchets, et c’est aussi valable pour les DEEE. Ce que chacun fait de ses déchets est déterminant pour leur bonne prise en charge et leur bon traitement.

1 Allonger la durée de vie de ses appareils

Le premier réflexe à avoir, c’est d’allonger la durée de vie de son appareil électrique.

  • Un bon entretien de son appareil pour commencer.
  • Puis le recours à la réparation avant d’en racheter un neuf.
  • Enfin, le don, à un proche ou à une association. Cela permet d’aider les plus démunis, de soutenir l’économie sociale et solidaire, génératrice d’emplois, et de ne pas générer inutilement de déchet.

2 Savoir quoi faire de ses appareils hors service et non réparables

En France, nous avons une filière de collecte et de recyclage qui garantit une gestion des DEEE conforme à la réglementation, avec un traitement des déchets en France. Deux éco-organismes coordonnent cette filière : ecosystem et Ecologic. Mais encore faut-il savoir où déposer ses appareils pour qu’ils soient pris en charge par ces éco-organismes.

Dans le cas d’un appareil définitivement hors service, il est important de ne pas s’en débarrasser n’importe comment. Reprise à la livraison, apport en magasin ou en déchetterie : ce sont les gestes les plus sûrs. Pour vous aider, les sites d’ecosystem et d’Ecologic géolocalisent les solutions de collecte à proximité

Attention aux fausses bonnes idées : par exemple, déposer un appareil sur le trottoir n’est pas une solution sûre. Les appareils sont souvent démantelés voire volés avant le passage des encombrants, malgré les meilleurs efforts des communes. Cela empêche toute dépollution, et cela nourrit parfois les réseaux de trafic internatinal de DEEE.

ecosystem, c’est la force du collectif

  • 4 000 fabricants / importateurs qui financent la collecte et le recyclage 
  • 20 000 partenaires de collecte
  • 126 usines de recyclage
  • 7 000 personnes employées directement par la filière

 

Sensibiliser les enfants

Le WEEE Forum, association internationale des éco-organismes en charge des DEEE, qui organise cette Journée Internationale des DEEE, a souhaité cette année mettre l’accent sur l’éducation à la bonne gestion des DEEE.

En France, nous avons développé un projet pédagogique : le Défi ecosystem.

L’objectif est de sensibiliser les enfants au développement durable à travers l’exemple de la 2nde vie des équipements électriques et électroniques et des ampoules. Le Défi est ouvert à toutes les classes de cycles 2 & 3 de France, DROM-COM inclus.

Un kit pédagogique gratuit est envoyé aux instituteurs et institutrices, composé de différents supports qui permettent de mener en classe des défis ludiques et informatifs avec les élèves.

Le projet repose sur une mécanique solidaire : tous les 1000 défis validés, une mission d’électrification de l’ONG partenaire Electriciens sans frontières est enclenchée grâce au financement d’ecosystem.

www.ledefi.eco

Pour aller plus loin

Tous les articles