Piles et batteries au lithium, attention aux incendies  !

10 déc. 2021

Les incendies causés par des piles ou batteries au lithium endommagées, suite à un choc le plus souvent, sont en constante augmentation partout dans le monde. Cette évolution est due à la multiplication des appareils électriques et électronique dotés d’une pile au lithium mis sur le marché. Nous nous mobilisons afin de prévenir ce phénomène, un véritable problème pour certains de nos partenaires et prestataires.

Les conséquences pour nos partenaires et prestataires

Les départs de feux sont désormais quotidiens sur les sites des professionnels qui gèrent les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) de petite taille.  Le personnel des entreprises concernées sait maîtriser ces départs de feux. En revanche, les incendies (environ 2 par mois sur l’ensemble des sites de nos partenaires et prestataires), nécessitant l’intervention des pompiers, entraînent l’arrêt temporaire de l’activité et provoquent régulièrement la destruction partielle ou totale installations. Heureusement aucun accident corporel ou victime n’est à déplorer jusqu’à présent. 

La création d’une cellule “incendie” 

Notre cellule “incendie” créée en octobre 2020 est composée de 6 collaborateurs d’ecosystem : le directeur des opérations, 4 responsables des relations avec les prestataires et les partenaires, et la responsable “qualité et amélioration continue”.  La cellule se réunit chaque mois : suivi et analyse de la situation et réflexion pour trouver des solutions afin de contribuer à réduire la fréquence des sinistres

Des mesures pour prévenir le risque

  • Les départs de feu ont le plus souvent pour origine un choc. La pile endommagée par un pincement ou un écrasement entraîne un court-circuit ou un échauffement qui provoque de la fumée voire un incendie. Cela concerne les petits appareils électriques. C’est pourquoi nous avons décidé d’équiper nos prestataires de nouveaux bacs de stockage en plastique qui permettent de réduire les chocs et les écrasements des déchets
  • Nous avons rédigé des fiches de bonnes pratiques à destination de nos partenaires et prestataires, concernant par exemple les opérations de réception et entreposage impliquant la manipulation des DEEE. Nous donnons plus largement accès à ces documents à tous les professionnels de la filière : fabricants, gestionnaires de déchets...
  • Nous avons financé des équipements de détection et d’extinction pour les sites concernés à hauteur d’un million d’euros.  
  • Nous avons lancé des études afin de développer de nouveaux procédés d’extinction des incendies électriques, plus efficaces et moins polluants. Nous espérons que ces nouvelles technologies seront opérationnelles dès 2022. 

Des Assises de prévention des incendies en 2022

Face à cette situation critique, une mobilisation collective s'impose. Nous organiserons les premières Assises de prévention des incendies au premier semestre 2022.  Leur objectif est de développer une stratégie partagée pour réduire les risques et généraliser les bonnes pratiques avec l’ensemble des acteurs de la filière : éco-organismes, logisticiens, recycleurs, fabricants, collectivités locales, services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) et directions régionales de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL). Il est également indispensable que les Pouvoirs publics s’emparent de ce sujet et nous soutiennent dans nos démarches. 

Des bons gestes également à adopter par les citoyens

La responsabilité de ces incendies ne peut en aucun cas incomber aux consommateurs qui font face à une généralisation d’appareils fonctionnant avec des piles et batteries au lithium. Il est cependant primordial qu’ils fassent le bon geste en déposant leurs appareils électriques dans les contenants prévus à cet effet, en magasin ou déchetterie, et surtout pas en mélange avec leurs ordures ménagères. Car au préjudice environnemental s’ajoute désormais le risque d’incendie.