Taux de recyclage et taux de valorisation : quelle différence ?

Taux de recyclage et taux de valorisation : quelle différence ?

Les ressources de notre planète se raréfient, mais heureusement il est possible d’en recycler une grande partie ! Le fer, le cuivre, l’aluminium, le plastique ou encore le verre, majoritairement présents dans les appareils électriques et électroniques, peuvent être transformés en matières premières secondaires. 

Qu’est-ce qu’un taux de recyclage ?

Le taux de recyclage est un indicateur qui mesure notre capacité à séparer les composants présents dans un appareil afin de les transformer en matières premières secondaires. Le taux de recyclage moyen pour un équipement s’élève à  80% ce qui signifie qu’on arrive à réintégrer dans des processus industriels 80 % de ses composants. Des matériaux recyclés comme le cuivre, l’aluminium, les cartes électroniques, le verre ou les plastiques par exemple trouvent de nouveaux débouchés notamment dans l’industrie automobile ou la construction.

On parle aussi de taux de valorisation

Le bénéfice du recyclage est également mesuré sous forme de taux de valorisation. Il s’agit de la valorisation énergétique qui consiste utiliser des matériaux non recyclables issus des appareils comme combustibles. C’est ainsi que la mousse polyuréthane des réfrigérateurs est utilisé dans les cimenteries par exemple. On arrive aujourd’hui à atteindre des taux de valorisation supérieurs à 90% 

Le contrôle des pouvoirs publics

Chaque année, ecosystem transmet à l’Ademe ses résultats en matière de taux de recyclage et taux de valorisation. Ces résultats sont analysés au regard des taux cibles fixés par les pouvoirs publics. L’amélioration des processus industriels contrôlés par ecosystem permet aujourd’hui de dépasser ces taux cibles pour toutes les familles d’équipements.
 

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin
Collectivité locale
Distributeur
Autre activité pro

Les dispositifs de collecte

Tous les articles